Comment faire une Terrasse en béton?

Faire Terrasse en béton

Disposer d’une terrasse a de nombreux avantages, surtout en été où l’envie est souvent courante de se prélasser en plein air.

Comment faire une Terrasse en béton?

On peut également disposer d’une terrasse autour de sa piscine ou dans son jardin. Très en vogue actuellement, le type en béton est le plus adapté pour une construction au sol.

Il est résistant et se décline en de nombreux modèles, les uns aussi esthétiques que les autres. En outre, pour sa conception, le terrassier est le spécialiste qu’il vous faut contacter.

Néanmoins, si vous avez un côté bricoleur, vous pouvez le faire par vous-même.

Cela dit, comment faire une terrasse avec du béton ?

Comment construire une terrasse en béton?

À défaut de faire appel à un professionnel, vous pouvez choisir de construire vous-même votre terrasse en béton.

Cela dit, vous avez besoin de certains équipements comme:

  • les instruments de mesure, en l’occurrence le mètre et le niveau à bulle;
  • les outils tels que la pelle, la bêche, le râteau, la dame, la règle de maçon, mais aussi la bétonnière;
  • les planches de coffrages (27 mm d’épaisseur);
  • le treillis soudé (pour améliorer la résistance du béton);
  • des gravillons, des galets, du sable, du ciment, etc.

La plupart de ces outils, hormis ceux qui concernent la construction de la terrasse proprement dite, peuvent être loués ou achetés.

Cela dépend de vos moyens et de vos objectifs à court et à moyen terme.

Enfin, si tous ces outils et matériaux sont réunis à votre niveau, vous pouvez démarrer alors avec la phase de construction.

Cette dernière comprend la délimitation du terrain, son aménagement, le coffrage et le coulage du béton.

Terrasse en béton imprimé imitation bois
Terrasse en béton imprimé imitation bois

Préparer l’emplacement de votre terrasse en béton, de quoi s’agit-il ?

Avant la construction de votre terrasse en béton, la préparation du terrain est une étape primordiale à ne pas négliger.

Elle consiste à délimiter le terrain d’abord ; la délimitation se fait à l’aide d’un cordeau que vous tendez sur les piquets plantés aux quatre coins de la zone considérée pour les travaux.

Cela dépend néanmoins de votre surface à vous.

Ensuite, suit l’étape du décaissement. En effet, le décaissement est très important, car il permet d’assurer une bonne base au béton qui sera coulé.

Ainsi, à l’aide d’une pelle et d’une bêche, vous creusez le sol de sorte à aplanir la surface à couvrir.

Pour être plus pratique, vous pouvez utiliser un engin de terrassement. Selon les normes techniques de pose de dalle, il est exigé une profondeur minimale de 12 ou 13 cm si la terre est bien compacte et jusqu’à 25 cm s’il s’agit d’une terre friable.

Le décaissement consiste également en la pose d’un hérisson drainant.

Ce dernier a pour objectif de faciliter l’écoulement des eaux. Ainsi, auriez-vous besoin du sable, de la pierre et du gravillon.

Enfin, l’usage d’un film polyane posé sur le hérisson vous permettra d’empêcher la traversée de l’humidité après la pose du béton.

terrasse en béton désactivé
terrasse en béton désactivé

Le coffrage avant le coulage du béton, pourquoi le faire ?

Le coffrage n’est rien d’autre que la structure destinée à accueillir votre béton.

Fait à base de planches de bois d’une épaisseur minimale de 27 mm, il permet de fixer les contours de votre dalle.

En outre, il est important que vous respectiez une certaine pente lors de sa pose, afin que les eaux de pluie puissent circuler librement.

L’autre aspect du coffrage qu’il ne faut pas négliger est la mise en place d’un joint de désolidarisation entre votre maison et la dalle de béton.

Ceci n’est important que si la terrasse est attenante à votre case.

Poser un ferraillage avant de couler le béton est-il important ?

La pose d’un ferraillage avant de couler le béton répond d’abord à un souci de qualité.

En effet, elle permet de renforcer l’ouvrage et de le rendre résistant face aux fissures et autres aléas.

Succédant à la pose du ferraillage, le coulage du béton consiste en un mélange de graviers, de sable et de ciment.

À cet effet, à défaut d’une bétonnière, vous pouvez le faire manuellement si la surface à couvrir n’est pas si importante.

Le coulage du béton se fait progressivement et méthodiquement.

Ainsi, à l’aide de la règle, il faut veiller à ce que toute la surface délimitée soit servie.

À la fin des travaux, il faut laisser sécher environ 48 h.

Aussi, la fin des travaux détermine également le type de finition que vous devez appliquer à votre terrasse en béton.

Après le séchage du béton, pour quelle finition opter ?

Après le séchage du béton, diverses solutions de finition s’offrent à vous.

À cet effet, vous avez le choix entre:

Dans l’un ou l’autre des cas, la pose d’un béton classique est primordiale. Et si vous désirez un effet décoratif pour votre terrasse en béton, alors pour le béton désactivé, vous devriez porter une attention particulière à ses constituants.

Ainsi, vous ajouterez plus de granulats de différentes couleurs au béton classique.

Après l’avoir aspergé de désactivant, vous attendrez alors 48 h pour le nettoyer au moyen d’un nettoyeur haute pression.

Au cas où vous désirez un béton lissé pour votre terrasse en béton, il vous faudra alors polir la surface du béton classique.

À cet effet, il est conseillé de louer un hélicoptère pour le faire. Néanmoins, vu sa complexité, faire intervenir un spécialiste serait l’option idéale.

Le béton bouchardé est quant à lui plus accessible si vous disposez d’une boucharde.

À cet effet, vous pouvez vous-même l’étaler sur la chape nouvellement posée. Vous obtiendrez alors un motif analogue aux pierres.

Le béton sablé est également moins complexe que les autres revêtements. Cependant, il nécessite de la méthodologie.

Il consiste en effet à projeter du sable sur le béton préalablement coulé. À la fin, vous obtenez une surface antidérapante.

Béton imprimé et balayé

Si votre choix est une terrasse faite en béton balayé, il vous faudra juste appliquer sur la chape nouvellement conçue un balai, afin d’obtenir une surface striée.

Le béton balayé a au même titre que le béton sablé et le béton désactivé d’excellentes propriétés antidérapantes.

Enfin, avec le béton imprimé, vous obtenez une surface arborant des motifs selon vos gouts.

Pour le réaliser, vous aurez besoin de certains produits tels que les durcisseurs colorés, les huiles décoffrantes ou encore des démoulants.

Nuancier Béton imprimé
Nuancier Béton imprimé (Si disponible)

Pour les motifs à appliquer, vous avez une panoplie de choix qui s’offrent à vous. C’est le cas du bois ou du carrelage par exemple.

Combien coute une terrasse en béton ?

La pose de votre terrasse varie en fonction de plusieurs facteurs.

D’abord, il s’agit du type de béton qui vous intéresse, des matériaux que vous voudriez utiliser pour sa mise en œuvre et, pour beaucoup, de l’intervention d’un spécialiste ou non, etc.

Néanmoins, il faut prévoir entre 40 et 100 euros pour la pose de 1m² de béton.

Ainsi, les prix varient selon qu’il s’agit d’un béton classique ou d’un béton brut.

À cet effet, pour 1m² de:

    • béton classique, il faut prévoir entre 40 et 50 euros;
    • béton imprimé, il faut prévoir entre 60 et 150 euros;
    • béton bouchardé, il faut prévoir entre 70 et 100 euros;
    • béton désactivé, il faut prévoir entre 35 et 150 euro

;

  • béton sablé, il faut prévoir entre 65 et 90 euros;
  • béton balayé, il faut prévoir entre 50 et 100 euros;
  • béton lissé, il faut prévoir entre 45 et 100 euros;
  • béton ciré, il faut prévoir entre 80 et 150 euros;
  • béton coloré, il faut prévoir entre 45 euros et 100 euros;

D’une façon générale, ces prix sont relatifs, et vous pouvez être amené à dépenser plus d’argent pour la pose de votre terrasse en béton ou peut-être moins encore.
Tout dépendra en effet de vos différentes exigences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *