Béton autoplaçant

Dans le domaine de la maçonnerie et de la construction, il est souvent nécessaire de faire usage de matériaux de qualité.

Le béton autoplaçant figure parmi les matériaux les plus en vogue dans le domaine.

Il est prisé en raison de son importante fluidité, une caractéristique longtemps recherchée pour une mise en œuvre efficace et facile du béton.

Le béton autoplaçant : qu’est-ce que c’est ?

Le béton autoplaçant (BAP) ou béton autonivelant (BAN) est un béton très fluide. Le BAP a fait son apparition au Japon dans les années 1980.

Il a connu un grand succès auprès des constructeurs qui l’ont tout de suite adopté afin de proposer des services de qualité à leurs différents clients.

Son développement en France et en Europe s’est fait au cours des années 1990.

béton autoplaçant
béton autoplaçant

La superfluidité qu’on connaît si bien au béton autonivelant est tout à fait naturelle et elle est due à l’ajout de deux compléments principaux.

Il s’agit d’un superplastifiant et d’un additif. Le superplastifiant sert à garantir la fluidification du mélange pour une meilleure prise du béton.

L’additif quant à lui est ajouté pour assurer la stabilité du mélange. Il évite ainsi que les graviers, plus lourds, coulent au fond du béton pendant que le sable reste en dessus.

Cela pourrait provoquer une faible résistance du mélange.

Quels sont les avantages du béton autonivelant ?

Le béton autonivelant offre plusieurs avantages à ses utilisateurs.

Tout d’abord, il convient de noter que sa superfluidité permet de le mettre en place sans recourir à des vibrations.

Avec ce type de béton, il devient inutile d’utiliser des machines de vibrations, car il s’installe tout seul.

Les travailleurs ne sont plus sujets au syndrome du vibrateur et la tâche leur est moins pénible.

De plus, les nuisances sonores dues à l’usage des machines à vibration sont complètement éliminées.

Les travaux de ragréage sont également réduits ou supprimés.

Le béton autonivelant se met en place avec une excellente rapidité.

Le temps d’exécution de la mise en place est considérablement réduit, contrairement à celui du béton classique.

Cela accroît ainsi le rendement des artisans maçons qui peuvent être beaucoup plus rapides dans l’exécution d’un projet de construction.

Avec le béton autoplaçant, il est plus simple de bétonner les parties très difficiles à atteindre.

Généralement, les formes complexes sont plus simples à bétonner avec le béton autonivelant.

Même lorsque les éléments présentent une armature importante ou trop dense, le béton autoplaçant arrive à s’installer convenablement afin de garantir un bétonnage efficace.

Lorsque le bétonnage est effectué par du béton autonivelant, les surfaces obtenues sont régulières et planes.

Généralement avec le béton autonivelant, on note:

  • Une absence de vibrations;
  • Une élimination des risques d’apparition du syndrome du vibrateur auprès des maçons;
  • Un bon niveau de remplissage des parties difficilement accessibles;
  • Une simplicité de sa mise en œuvre;

Cependant, le béton autoplaçant possède des caractéristiques qui peuvent être considérées comme des inconvénients à son usage.

Étant un béton très fluide, le temps de séchage du béton auto-plaçant est un peu plus important.

Le BAP peut présenter un risque élevé de ségrégation lorsque le mélange n’est pas bien effectué. De plus, son coût est un peu plus élevé.

Toutefois, ces différents points ne sauraient être de grands inconvénients à l’utilisation du béton autoplaçant.

béton autonivelant

Les usages du béton autoplaçant

Le béton autoplaçant est généralement employé sur plusieurs chantiers. Il peut servir à réaliser des ouvrages verticaux, mais aussi horizontaux.

Il peut ainsi être employé pour réaliser des dalles, des poteaux, des voiles, des planchers, mais aussi des fondations.

Toutefois, le béton autonivelant peut aussi être utilisé pour réaliser des escaliers, des panneaux, des blocs à bancher.

Il servira également dans la mise en œuvre des radiers, des dallages, des terrasses, mais aussi des planchers poutrelle-hourdis.

La grande fluidité du béton autonivelant lui permet d’être utilisé dans plusieurs situations où l’usage du béton classique serait inefficace.

Le BAP peut ainsi être utilisé pour le bétonnage des structures avec des voiles minces ou complexes, des formes complexes, des densités de ferraillage complexes, mais aussi importantes.

Il sera aussi adapté aux parties difficilement accessibles.

Les caractéristiques du béton autoplaçant

Le béton autonivelant est idéal pour la mise en place du béton par les artisans maçons, il leur facilite la vie.

L’une de ses principales caractéristiques est sa grande fluidité. Il est ainsi situé dans les classes S4 ou S5 du tableau des classes de consistance.

Il ne nécessite pas l’usage de vibration pour sa mise en œuvre. Ce type de béton:

  • S’écoule plus facilement;
  • Se compacte avec simplicité et sans grands efforts;
  • Facilite le remplissage des coffrages;
  • Rend plus simple l’enrobage des armatures;
  • Conserve une bonne homogénéité lors de son usage;

Avec le béton autonivelant, l’usage de l’eau doit être beaucoup plus contrôlé pour éviter d’affecter la conception même du béton.

Le niveau de graviers et de sable est aussi un élément important à prendre en compte pour éviter une mauvaise préparation.

Mise en œuvre

Le béton autoplaçant est fabriqué de la même manière que le béton ordinaire. On le façonne aussi de la même manière.

Toutefois, la mise en œuvre du béton autonivelant doit être faite suivant certaines précautions.

Les précautions à prendre pour la mise en place du béton autoplaçant

Pour une mise en place efficace et sûre du béton autonivelant, vous devez à tout prix:

  • Disposer de coffrages totalement étanches et rigides;
  • Contrôler la hauteur de chute du béton en le limitant autant que possible;
  • Contrôler la vitesse de coulage du béton autonivelant en la réduisant considérablement;
  • Éviter d’ajouter de l’eau pendant l’opération;

De plus, la mise en œuvre du béton autonivelant exige l’application d’un contrôle visuel.

Ce contrôle permet de détecter à temps les éventuelles ségrégations et d’y pallier avec le savoir-faire requis.

On procède également à la détection des remplissages incomplets des coffrages.

Toutefois, pendant la mise en œuvre du béton autoplaçant, il est nécessaire de veiller à la protection du béton pendant qu’il est encore frais.

En utilisant des cures pour la protection du béton frais, vous évitez l’évaporation trop rapide de l’eau, une situation qui peut entraîner l’apparition des fissures.

La composition du béton autoplaçant

Trois principales catégories d’éléments sont utilisées dans la composition des BAP. En premier lieu, il y a les matériaux de base.

Ce sont principalement l’eau de gâchage, le ciment et les granulats. Ensuite, on distingue les additions minérales et les adjuvants chimiques.

Avec le béton autonivelant, le niveau de granulats doit être très bas. C’est cela qui permet de réduire considérablement les frottements et le mélange est alors plus fluide.

Cette fluidité est ce qui rend aussi facile le remplissage des coffrages. Quant aux adjuvants chimiques, ils servent généralement à accroître la fluidité du mélange.

Ici, ce sont souvent des superplastifiants qui sont employés comme adjuvants chimiques dans la fabrication du béton autonivelant.

Que retenir?

Le béton autonivelant est un béton très fluide. Son utilisation facilite la vie aux ouvriers depuis son apparition.

Il permet ainsi de bétonner des structures très complexes. On peut aussi assurer les travaux de bétonnage en un temps record.

Toutefois, il faut avoir un savoir-faire professionnel et une bonne expérience pour réussir la fabrication de ce béton.