Chape pour carrelage: Prix, Pose, Rôle, Avantages.

chape pour carrelage en ciment

Grâce à leurs caractéristiques, les carreaux de céramique peuvent être installés sur des substrats de nature différente (panneaux préformés, vieux planchers en bois, pierre, résine, isolation imperméabilisante, surfaces métalliques, etc.).

Dans cet article, nous parlerons de la chape utilisée pour carrelage, son dosage, ses avantages, ses inconvénients, le prix par m² d’une chape pour carrelage ainsi que comment assurer une bonne et réussie pose de ce type de chape.

Qu’est-ce que c’est la chape pour carrelage?

La chape pour carrelage est cette couche de ciment qui est posée sur le sol et est utilisée pour niveler les sols, les amenant à la hauteur souhaitée. 

La chape est également utilisée pour abriter les tuyaux de plomberie, les tuyaux de chauffage (également avec des panneaux radiants) et les câbles électriques. 

Une fois les sols recouverts, cette couche ne sera plus visible. Il est important de bien le faire.

Elle est généralement composée d’une phase de liant de ciment et d’une partie inerte constituée de sable de rivière avec une large courbe de taille de particules pour permettre une distribution correcte du liant. 

Des additifs peuvent être utilisés pour augmenter les performances thermiques et acoustiques ou pour les rendre plus légers, facilement utilisables ou augmenter les caractéristiques de résistance physique.

chape traditionnelle maigre pour la pose du carrelage

Dosage de chape pour la pose du carrelage

Le dosage de la chape du carrelage tourne généralement autour de 3%, dépend également de l’environnement et de l’usage prévu (civil, commercial, industriel).

Un dosage optimal est estimé à 2 brouettes et demie de sable calcaire et 1 sac de 25 kg de ciment 32,5.

Le dosage du ciment dépend du type d’agrégats (sables) utilisés. Si des sables lavés avec une granulométrie de 0 à 5 mm sont utilisés, le dosage correct de ciment est de 300 kg par mètre cube de sable. 

La chape réalisée avec ces paramètres est compacte et élastique, et une fois mûrie, elle sera prête à accueillir tout type de revêtement et de carrelage. Le dépassement du dosage du ciment pourrait être préjudiciable au substrat lui-même avec des fissures ou des fissures. 

chape pour installation du carrelage

Avantages et Inconvénients 

L’utilisation d’une chape de carrelage présente une panoplie d’avantages, notamment:

  • Faible coût des matériaux et du travail ;
  • Bonnes propriétés d’isolation ;
  • Origine organique des matières premières ;
  • Installation rapide ;
  • Coûts de main-d’œuvre réduits ;
  • Manque de saleté dans la zone de travail ;
  • Des conditions de travail plus confortables ;
  • Temps de séchage réduit ;
  • La possibilité d’utiliser dans les appartements sans craindre de mouiller les locaux des étages inférieurs.

Cependant, cette chape présente quand même des inconvénients qu’on peut énumérer comme suit:

  • Afin de combler toutes les lacunes, vous devez mettre beaucoup d’efforts. Pour obtenir un bon résultat, il aide à falsifier. Mais dans le cadre de cette période, les coûts augmentent ;
  • L’inconvénient est l’impossibilité de gérer manuellement de grandes surfaces. Et l’implication de moyens techniques dans le processus n’est pas bon marché ;
  • Le mélange est exigeant en ingrédients. Le ciment doit être conforme à une marque spécifique, le sable ne doit pas contenir d’argile et ne doit pas être très petit.

Quel est le prix par m² d’une chape pour carrelage? 

Le prix de réalisation d’une chape de carrelage dépend de plusieurs principes élémentaires tels que la surface en m2 à paver, de l’épaisseur du mortier et du dosage.

Cependant, le coût global est généralement compris entre 15 et 25 euros par m², y compris la fourniture et le matériel de pose.

Devis gratuit!

Obtenez le meilleur prix/m2 pour votre projet!

Demandez votre devis

Comment faire la chape? 

Pour poser le sol, la chape doit être parfaitement nivelée afin que l’adhésif ne dépasse pas un demi-centimètre de hauteur. 

  • Le point de départ sera un seuil ou le sol d’une autre pièce, la chape doit être maintenue inférieure à un demi-centimètre + l’épaisseur des carreaux : Ainsi si les carreaux ont 1 cm d’épaisseur, un demi-centimètre de tolérance y sera ajouté, par conséquent, la chape doit être inférieure de 1 cm et demi au point de départ (seuil ou plancher existant).
    Le mélange doit être fait de calcaire et de ciment (mieux vaut ne pas utiliser de sable de rivière qui peut contenir des traces de sel qui émiette la chape après un certain temps) ;
  • Le sable et le ciment seront d’abord mélangés à sec avec la pelle, en plaçant le ciment sur le sable et en le tournant latéralement pour mélanger ;
  • Une fois mélangée de façon homogène, elle sera mélangée en ajoutant de l’eau peu à peu, la consistance de la pâte doit lui permettre de rester comme on dit “debout” donc elle ne doit pas être rendue trop liquide mais “farineuse”. Pour le meilleur nivellement, il est nécessaire d’obtenir des planches de 2,5 d’épaisseur et de longueur souhaitée ;
  • Des bandes d’au moins 10 cm de large doivent être réalisées. La hauteur de la chape doit être ajustée avec les points fixes existants. Ensuite, il doit être rempli à l’intérieur des bandes en utilisant la table droite pour niveler. Afin de ne pas trop “manger”, les bandes peuvent être enfoncées longitudinalement sur la tige de 6 mm de diamètre afin de reposer sur elles lors de la traction de la table de mise à niveau. Pour lisser davantage, vous devez passer légèrement une “truelle” en plastique avec un mouvement circulaire ;
  • Une fois que la chape a séché (généralement le lendemain), elle est ensuite nivelée avec auto-nivellement selon les méthodes et les délais prévus par le fabricant. L’application du sol est postérieure, la colle doit être appliquée avec l’outil approprié.
pose carrelage en sol maison

Quel est le rôle d’une chape maigre de carreleur? 

Les chapes de maigre carrelage n’ont en principe aucune mission structurelle sauf la faible résistance qui est suffisante pour résister aux contraintes qu’elles reçoivent. Cette tâche de l’assemblage est de résistance aux contraintes de traction sont produites par des phénomènes hygrothermiques.

Ces contraintes thermiques et hygrométriques se produisent surtout sur la surface de la chaussée, de sorte que le placement de l’ensemble doit être le plus près possible de la surface, en respectant les épaisseurs de revêtement.

Par ailleurs, l’un des points les plus importants à prendre en compte pour exécuter correctement une chape en béton est le placement des joints, de sorte que le mouvement de la masse de béton dans toutes les directions soit autorisé et évite ainsi les fissures de surface.

Il est donc conseillé d’utiliser des joints de séparation qui traversent le périmètre du foyer en contact avec des éléments verticaux tels que des parois de fermeture, permettant l’expansion du foyer lorsque la température augmente.

Ils sont exécutés en plaçant un élément compressible sur le périmètre (polystyrène expansé), de sorte qu’il absorbe les dilatations sans provoquer de tensions au bord du foyer.

Dans ces zones, un soin particulier doit être pris pour ne pas soutenir directement la chape sur la fondation de l’élément de périmètre, car ladite fondation n’est pas compressible, ce qui peut provoquer une fissuration en marquant le bord de la fondation en raison du tassement différentiel de la surface de la chape sur la chaussure par rapport à la pièce qui est supportée sur l’embase.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *