Chape autonivelante: Prix, Pose, Types, Usages.

chape autonivelante

La chape autonivelante est utilisée pour renforcer tout type de construction. Elle intervient dans les phases de préparation et de correction des structures portantes d’un bâtiment.

Grâce à sa fluidité, les sols sont mieux traités et sont, en sus, plus adaptés aux supports utilisés. Ce, quelle que soit leur nature. Sans compter que son utilisation est beaucoup plus facile en comparaison avec les autres types de chapes.

Elle se décline en deux catégories, dont l’une pouvant être fabriquée par soi-même et l’autre qui se présente sous une forme prête à l’emploi.

Vous allez pouvoir faire la différence entre ces deux produits ultérieurement dans le but de mieux orienter votre choix en fonction des besoins qui se font ressentir sur le chantier. 

Qu’est-ce que c’est la chape autonivelante ?

Également appelé chape autolissante, ce type de mortier assure la perfection de la mise en œuvre depuis un grand nombre d’années.

Son rôle est de préparer le sol tout en vous épargnant les tâches afférentes au lissage et au dressage de celui-ci, qui s’avèrent trop souvent chronophages.

Grâce à cette préparation, vous êtes en mesure d’aplanir la surface à travailler pour avoir un rendu uniforme. Après quoi elle peut être recouverte avec tous les matériaux, allant des carreaux au bois, en passant par les pierres entre autres.

À vrai dire, on l’utilise surtout pour servir d’intermédiaire entre la dalle et le revêtement.

Et si elle est aussi appréciée par les professionnels depuis ce temps, c’est que ce type de chape a largement fait ses preuves, peu importe l’envergure des travaux. 

Elle se caractérise par une structure souple. Il faut dire que ce n’est pas pour rien si elle est classée dans la catégorie des chapes fluides. Elle se fabrique à l’aide d’un adjuvant qui lui donne un aspect plus approprié.

De cette manière, vous pouvez vous passer de la gestion compliquée de l’eau. Très utile pour avoir une consistance parfaitement adaptée à l’usage auquel elle est destinée.

chape autolissante

Types de chapes

L’on note deux types de chape autonivelante. 

La chape liquide anhydrite

La chape anhydrite est la forme qui peut être directement utilisée. Elle est fabriquée par des professionnels. Sa principale caractéristique est mise en exergue par son épaisseur quelque peu fine.

Grâce à ce point, vous n’avez plus besoin de procéder à un ponçage pour avoir un sol régulier. Par ailleurs, on l’utilise le plus souvent pour protéger les planchers chauffants tout en permettant une bonne répartition de la chaleur.

Le revers de la médaille est qu’elle ne peut être posée que par l’entremise d’un spécialiste. 

La chape liquide anhydrite

La chape liquide en ciment

La chape autonivelante en ciment est quant à elle utilisée pour les travaux d’intérieurs. Facile à poser, celle-ci fait parfaitement l’affaire pour un chantier assez considérable en taille.

Grâce à sa matière de base, elle se montre très résistante à l’eau. Raison pour laquelle on la recommande pour les sols de la salle d’eau et des toilettes.

Si sa production se fait de la même manière que celle d’une chape traditionnelle, les résultats sont loin d’être similaires. 

La chape liquide en ciment

Avantages et Inconvénients

La chape autonivelante a deux faces, dont l’une avantageuse et l’autre défavorable aux utilisateurs. Pour ce qui est de ses atouts, ci-dessous les points que vous devez retenir.

  • Elle est moins chère.
  • Elle est moins épaisse que les autres chapes.
  • Elle réduit les tâches relatives à la mise au niveau du chantier.
  • Elle optimise les systèmes de chauffage au sol du bâtiment avec une meilleure protection des tuyaux.
  • Elle assure une excellente isolation acoustique et thermique.
  • Elle donne une meilleure résistance à l’humidité.
  • Elle a une longévité satisfaisante.
  • Elle se particularise par un temps de séchage très court.

Quant à ses inconvénients, notez que :

  • Son utilisation requiert un nettoyage irréprochable du revêtement, sans quoi l’adhérence est compromise ;
  • La préparation doit être faite très rapidement pour que la chape autolissante ne s’assèche pas avant la pose ;
  • Elle ne garantit pas la solidité des matières installées sur la surface préparée.

Quel est le prix par m2 d’une chape autonivelante?

Pour une raison ou pour une autre, vous aimeriez acheter une chape autonivelante déjà préparée. Vous pouvez en trouver auprès de tous les établissements commerciaux œuvrant dans la construction.

Dans ce cas, le prix par m2 varie de 5 à 45 euros. C’est le coût du produit en lui-même.

C’est-à-dire que celui des matériels nécessaires pour sa pose n’est pas encore compris. Et ce n’est pas le seul paramètre à prendre en compte. 

Si vous souhaitez confier toute la tâche à un professionnel, il faut préparer 20 à 25 euros pour la même surface. Par contre, il faut également considérer que le tarif est différent d’un prestataire à un autre.

S’y ajoute la distance à parcourir par celui-ci pour pouvoir accéder au chantier. Ainsi que l’importance de la surface à recouvrir. Dans tous les cas, vous avez la possibilité de demander un devis personnalisé depuis le site des fournisseurs de ce service. 

Devis gratuit!

Obtenez le meilleur prix/m2 pour votre projet!

Demandez votre devis

Quelle est l’épaisseur idéale d’une chape autolissante?

L’épaisseur idéale d’une chape autolissante change en fonction de sa nature. Si elle est en ciment, vous avez besoin de 3 à 10 cm selon son utilisation. Avec la chape en anhydrite, le mieux est d’utiliser une épaisseur de 3 cm à 6 cm.

En effet, cette variété est plus fine que l’autre. Peu importe son type, elle n’est pas très appropriée à une pose sur des structures flottantes.

De ce fait, celle-ci doit avoir une caractéristique liée pour pouvoir se correspondre à ce type de chape. 

Pour remédier à cet obstacle, utilisez plutôt les produits dotés d’entrecroisements faits à partir de fibres de verre. 

couler une chape autonivelante

Comment faire une chape autonivelante?

La pose de cette chape liquide passe par plusieurs étapes. À commencer par la préparation du sol. La première chose à faire est d’installer les joints de dilatation, mesurant 3 à 8 mm, sur les rebords de la surface à travailler, tous les 75 m2. Dans le cas où la chape est utilisée pour préparer l’installation d’un chauffage, des joints de fractionnement sont posés, tous les 40 m2.  

Ces pièces servent à anticiper le gonflement du mortier pour ne pas compromettre la solidité de la construction par les mouvements causés par ce phénomène. Ensuite, vérifiez l’épaisseur de la chape à l’aide des piges.

Cette action faite, vous pouvez passer à la pose de la chape. Comme lors de toute installation de mortier, il est judicieux de commencer par la zone qui fait opposition à l’entrée.

Son application n’a rien de compliqué, car il suffit de se baser sur le niveau des piges pour l’épaisseur. Avec une barre d’égalisation, étalez la chape uniformément sur toute la surface. 

Conclusion

Ce type de chape présente des avantages, mais aussi des inconvénients. En tout cas, elle rend certaines tâches moins fastidieuses. Et avec la possibilité de fabriquer son propre mortier, un grand nombre d’ouvriers et de bricoleurs peuvent réduire considérablement leurs dépenses.

Et même avec la chape en anhydrite, les coûts ne sont pas très élevés. Ces deux types de produits sont utilisés dans tous les chantiers, entre autres :

  • Les propriétés collectives ;
  • Les habitations individuelles ;
  • Les salles de sports ;
  • Les centres hospitaliers ;
  • Les bâtiments administratifs ;
  • Les locaux industriels.

Il vous est possible de demander des devis sur les sites spécialisés en ligne pour déterminer l’ampleur des travaux ainsi que le budget que vous devez allouer à votre projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *