Comment faire une Dalle de compression? Tout savoir.

Qu’est-ce que c’est une dalle de compression ?

Vous avez un projet de construction que vous êtes en train de réaliser, ou que vous comptez réaliser très prochainement et vous ignorez quel type de dalle choisir ?

La dalle de compression plus que toute autre semble la mieux adaptée à tout type de travaux. C’est le dallage idéal lorsqu’on projette de réaliser des travaux de construction alliant solidité et facilité.

Aussi connue sous le nom dalle de repartition ou d’intérieur, elle garantit à votre ouvrage toute la sécurité dont il aura besoin. Nous avons tenu à vous détailler dans cet article, tout ce qu’il y a lieu de connaitre pour réaliser votre dalle de compression.

Nous mettrons donc un point d’honneur sur : la définition, les caractéristiques, les types de béton, les coûts, les dosages, l’épaisseur et la démarche pour réaliser cette dalle.

Qu’est-ce que c’est une dalle de compression?

La manière la plus simple d’appréhender la dalle de compression est de la considérer comme un béton d’intérieur. C’est elle qui assure la couverture de tout type de plancher (plancher collaborant ou plancher sur hourdis).

En d’autres termes, c’est une couche de béton ayant une épaisseur de plus de 4 cm, très souvent utilisée lors du coulage en vue de faire un plancher. Ce type de béton est spécial à plus d’un titre et est très prisé en construction.

Il permet non seulement de réduire les efforts appliqués, mais surtout  de repartir les forces qui sont appliquées sur toute la surface. Il n’existe pas meilleur béton pour construire un plancher.

Il est à privilégier pour ce genre d’ouvrage parce qu’il assure une bonne portance du sol. 

preparer dalle de compression

Caractéristiques

La dalle de compression est unique de par sa structure de composition. Idéale pour faire des planchers, cette dalle a de nombreuses caractéristiques dont en voici quelques-unes :

  • Sa rigidité : elle la distingue des autres types de dalle. Elle  doit sa solidité à tous ses éléments constituants, elle peut donc recevoir n’importe quel ouvrage ;
  • Une dalle multifonctionnelle : elle est capable de supporter tous les types de structure et de plancher. Elle peut s’adapter à tout type d’ouvrage (plancher collaborant ou ourdi) tout en se dressant sans difficulté et sans contrainte ;
  • Ce dallage contribue à une redistribution optimale des charges de votre structure  de manière uniforme et linéaire. Sa composition assure l’intégrité de la structure ; 
  • Elle dispose d’une isolation phonique très importante ;
  • Avec la dalle d’intérieur, votre structure aura une bonne stabilité. Cette stabilité est facilitée par la redistribution du transfert de la force et de la charge horizontales de la construction. Ce sont donc les poutres, les murs, les colonnes et les poutrelles qui vont maintenir cette stabilité.

Types de béton à utiliser

On ne fait pas une dalle de compression avec n’importe quel béton, celui que vous choisirez doit être adapté aux normes. Pour le dosage, sachez qu’une dalle pareille est dosée à 350 kg de ciment minimum par m3.

Le béton qui semble le plus adapté pour faciliter la mise en oeuvre de la dalle d’intérieur est le béton amélioré sur toutes ses déclinaisons.

Le choix du béton autoplaçant

Ce béton est spécial et se distingue de tous les autres à cause de sa fluidité. Laquelle fluidité lui permet d’être parfait pour les coffrages. On le recommande pour une raison assez simple, il est naturellement homogène. Vous n’avez plus besoin de le vibrer pour vos travaux verticaux ou de dalle.

Le choix du béton fibré

Il ne s’éloigne pas beaucoup du béton traditionnel du point de vue de sa composition. La seule différence résulte peut-être du fait que dans sa composition, on ajoute des fibres métalliques, organiques et céramiques. Il sera parfait pour favoriser la résistance de votre dalle d’intérieur. Il va aussi limiter les fissurations éventuelles de votre ouvrage.

comment faire la dalle de compression

Quel est le Prix m3 du béton?

Le prix du béton pour une dalle de compression n’est pas fixe. Il varie d’une région à une autre, et en fonction des spécificités propres au béton en question . En général, il faut prévoir par m3 en moyenne entre 100 € et 300 €. Toutefois, il faut toujours s’attendre à certains frais supplémentaires.

Voici les aspects qui vont influencer le prix de votre dalle d’intérieur:

  • Le type de béton que vous souhaitez utiliser ;
  • La manière donc vous souhaiter réaliser votre béton : camion-toupie ou bétonnière ; 
  • Le recours ou non au pompage.

Mais pour avoir les idées assez claires, il vaut mieux faire confiance à un professionnel qui vous fera un devis. Le point positif avec un devis réalisé par un professionnel, c’est qu’en plus d’être gratuit et sans engagement, vous aurez une estimation de prix fiable.

Comment faire la dalle?

La réalisation d’une dalle de compression n’est pas du tout compliquée. Il suffit de suivre à la lettre quelques étapes et votre béton sera opérationnel.

1ère étape : il faut préparer la surface où sera appliqué le béton, ensuite vous devez disposer des armatures de renfort. Précisons qu’il n’est en aucun cas question de poser les armatures à même le sol. Il est souhaitable de les disposer sur des cales afin qu’elles s’enrobent efficacement.

2ème étape : la deuxième chose à faire se résume au coulage du béton. Vous devez couler le béton, puis le vibrer une fois cela fait, il est recommandé de laisser durcir le béton au moins pendant une semaine avant de marcher dessus. 

Quelle est l’Épaisseur recommandée?

L’épaisseur de la dalle décompression dépend fortement des charges qui seront supportées par celle-ci une fois qu’on l’aura coulée. De manière générale, elle doit être comprise entre 4cm et 7cm.

Pour les entrevous de coffrage résistant par exemple, l’épaisseur recommandée est de 4 cm. Pour les entrevous de coffrage simple par contre, l’épaisseur indiquée est de 5cm.

Il existe la possibilité de compléter la dalle par une dalle flottante désolidarisée. Cette dernière apporte une plus grande isolation acoustique. Sa granulométrie courante doit être de 15 mm et une classe d’exposition minimum X1 €. Quant à sa classe de résistance minimale, elle doit être de C25/30.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *