Comment faire Joint de dilatation du béton?

Joint de dilatation du béton en Paves

Comment faire Joint de dilatation du béton?
Les travaux de maçonnerie sont toujours un exercice subtil.

Que vous soyez un simple amateur de bricolage qui désire opérer des changements dans sa maison, ou encore un professionnel du domaine qui gère d’importantes constructions, il vous faut procéder de façon attentive et ingénieuse afin d’obtenir le résultat escompté.

C’est la raison pour laquelle il est indispensable non seulement de disposer de tous les matériaux nécessaires, mais également de veiller à la qualité de ces derniers.

À ce titre, les joints de dilatation du béton se classent parmi les matériaux nécessaires pour réussir tout travail incluant l’utilisation de béton.

Ils assurent diverses fonctions et présentent des propriétés particulières qui justifient leur caractère indispensable.

Définition du joint de dilatation du béton

Les joints de dilatation du béton sont des matériaux utilisés en maçonnerie, notamment lorsqu’il s’agit d’effectuer des travaux qui incluent l’usage du béton.

Il s’agit de joints de structure qui permettent de diviser une construction en différentes sections indépendantes et de dimensions limitées, dans le but de reprendre les différents mouvements opérés par la structure et ainsi d’éviter la diffusion des fissures.

Leur utilisation est quasi obligatoire, car ils présentent divers propriétés et avantages de type particulier.

Ces derniers sont considérés comme les atouts essentiels qui permettent d’assurer non seulement la solidité, mais également la durabilité de toute construction en béton.

Joint de dilatation du béton en PVC
Joint de dilatation du béton en PVC

Les avantages d’utiliser le joint de dilatation

On retrouve en maçonnerie, bon nombre de raisons d’ordre technique qui justifient l’utilisation du joint de béton.

Les professionnels du métier résument ces avantages en 4 points principaux que sont:

  • Le mouvement libre dans un plan horizontal;
  • La limitation du mouvement vertical;
  • Le transfert de charge optimal;
  • La protection des bords.

Le mouvement libre dans un plan horizontal

Le mouvement libre dans un plan horizontal constitue la raison la plus connue, en ce qui concerne l’utilisation du joint de dilatation.

Le béton étant sujet aux lois de la physique, il lui est impossible d’y déroger.

C’est la raison pour laquelle, lors de la phase de séchage, le béton connait une certaine rétractation.

Afin donc d’éviter les risques de fissuration abondante, il est indispensable de maîtriser ce retrait, en disposant un joint de dilatation qui permettra au dallage d’effectuer un déplacement normal dans les deux directions horizontales.

La limitation du mouvement vertical

Le joint de dilatation permet également de limiter le mouvement vertical du béton.

Les joints de sciage traditionnels sont relativement inefficaces contre le pianotage des panneaux de dallage.

Avec un contrôle vertical aussi faible, le dallage se retrouve lui-même endommagé et constitue un risque de danger pour les usagers tels que les ouvriers utilisant le stockage en hauteur, les véhicules et autres.

Afin de pallier cette situation, le joint de dilatation est utilisé, car avec une maîtrise assurée du retrait du béton, il assure également une bonne limitation du mouvement vertical.

Le transfert de charge optimal

Le transfert de charge optimal constitue un autre avantage du joint de dilatation.

En effet, contrairement à ce qui est fait pour les charges statiques telles que les étagères de stockage, les machines à prévoir sur le prochain dallage ou encore le poids même du béton constituant la dalle, le calcul des charges dynamiques est impossible à réaliser.

L’impact de ces charges dynamiques telles que les semi-remorques ou encore les chariots élévateurs est difficile à estimer au préalable, en raison de leur caractère variable au fil du temps.

Le joint de dilatation joue alors un rôle primordial, en créant un équilibre parfait entre les dalles.

À ce titre, lors du passage d’une charge dynamique d’une dalle à une autre, le transfert de charge entre les deux est établi par le joint de dilatation.

Ce dernier permet une division par deux de la charge maximale et la partage équitablement entre les deux dalles pour favoriser un passage homogène, efficace et surtout sans danger pour la structure.

Un joint de dilatation peut supporter un transfert de charge important, allant parfois jusqu’à 30 tonnes par mètre pour les dalles sur pieux.

Joint de dilatation du béton en Paves
Joint de dilatation du béton en Paves

La protection des bords

Le dernier avantage du joint de dilatation réside en sa protection des bords. Lorsqu’un dallage en béton supporte un trafic important, les traits de sciage qu’il comporte sont amenés à se dégrader au fil du temps.

Les petites roues en nylon qui passent et repassent sur le sol dallé entrainent des épaufrures sur les bords des joints de sciage.

L’utilisation de la surface est alors compromise et demande des réparations. Ces dernières, ne résolvant pas la cause même du problème, deviennent répétitives et surtout très coûteuses sur le long terme.

Le joint de dilatation apparait alors comme la solution ultime à cette situation.

Il protège et améliore de façon considérable la qualité de tout dallage de type industriel, grâce à ses lèvres d’acier de 5 mm d’épaisseur.

Les risques de détérioration sont totalement limités, et l’utilisation de la surface est ainsi optimisée.

Quelles applications pour le joint de dilatation

Les joints de dilatation sont utilisés pour la réalisation des larges surfaces et des sols carrelés, des dallages intérieurs et extérieurs, des parkings et des toitures de terrasses, des sols de stockage pour les usines et les entrepôts, des réservoirs, ainsi que pour des constructions d’envergure telles que celles d’ouvrages hydrauliques et de ponts.

Dans ce dernier cas, les joints de dilatation sont appelés joints de chaussée et fixés au niveau des coupures de tablier du pont.

Les mouvements importants auxquels est sujette cette construction nécessitent alors que les joints de dilatation garantissent la continuité de la circulation, tout en préservant la liberté de mouvement du pont.

Joint de dilatation du béton découper à l'aide d'une disqueuse
Joint de dilatation du béton découper à l’aide d’une disqueuse

Caractéristiques

La principale propriété qui fait du joint de dilatation du béton un outil aussi utilisé et apprécié est sa capacité à réduire les effets de certains phénomènes tels que le changement ou la modification des tailles des matériaux.

La plus grande part de ces derniers réagit aux variations d’hygrométrie et aux variations de température en effectuant un mouvement de rétractation ou de dilatation.

Ce mouvement crée alors une modification de la structure qui impacte fortement sur son intégrité. C’est alors qu’intervient le joint de dilatation afin de corriger ce défaut et de permettre une bonne finition de la construction.

Il est élastique et disposé de façon à diviser la maçonnerie en diverses sections. Ces dernières sont mutuellement indépendantes, permettant ainsi d’éviter les risques d’apparition de fissures dans la construction plus tard.

En effet, avec les impacts du temps, les aléas climatiques et les écarts de température, le béton peut se dilater ou se retirer, créant ainsi des rectifications parfois dangereuses ou tout simplement nuisibles pour la structure bâtie.

Les joints de dilatation, grâce à leur capacité d’élasticité, permettent alors de consolider les écarts qui se créent ou d’épouser la forme du béton, afin de minimiser au maximum les dommages et de favoriser la stabilité et le bon fonctionnement de la structure.

Utilisation du joint de dilatation du béton : comment faire ?

Afin de s’assurer d’une parfaite réalisation de vos ouvrages, il est non seulement nécessaire de disposer des matériaux appropriés, mais encore faut-il savoir comment s’en servir.

Les joints de dilatation du béton sont relativement faciles à utiliser, mais certaines règles sont à respecter pour garantir leur bon fonctionnement et leur efficacité.

La pose

Avant de poser un joint de dilatation du béton, il faut tout d’abord s’assurer que la surface concernée est assez grande et que sa forme est régulière.

En effectuant un calcul rapide, la distance idéale de séparation entre les joints de dilatation est de 20 à 30 m².

Pour poser un joint de dilatation sous forme de profilé en PVC, on dispose le profilé la veille du coulage de dalle et on l’utilise le lendemain pour tirer le béton.

Une autre méthode consiste également à découper à l’aide d’une disqueuse le béton une fois coulé, pour insérer les joints de dilatation.

Vous pouvez également couler votre dalle en deux temps : faire couler une première partie, disposer le joint de dilatation et enfin couler la seconde partie.

Types de joints de dilatation

Encore appelé compensateur de dilatation, le joint de dilatation recouvre différents types.

Les différentes catégories de joint de dilatation du béton que l’on retrouve sur le marché peuvent être réparties en fonction du matériau de réalisation ou de l’utilisation.

En fonction du matériau utilisé, on retrouve des joints de dilatation du béton:

  • En aluminium;
  • En caoutchouc;
  • En laiton;
  • En acier;
  • En silicone;
  • En profilé et bien d’autres encore;

En fonction de l’utilisation, on a:

  • Les joints de chaussées;
  • Les joints de ponts-rails;
  • Les joints de murs de soutènement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *